Aïe , tu viens de céder à une crise de boulimie et tu te demandes que faire après ?

Rassure-toi, tu est tombée sur le bon article de blog 🙂

Je vais ici te donner la marche à suivre !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, mettons nous au clair sur ce qu’est une crise de boulimie.

Crise de boulimie : Définition

Selon le DSM-IV-TR 4 (la 4ème édition du manuel de diagnostic et de statistique des troubles mentales), les crises de boulimie sont caractérisées par :

  1. L’absorption en un laps de temps limité (2 heures) de grandes quantités de nourriture (des quantité très supérieures à ce qu’une majorité des gens mangerait dans un laps de temps similaire et dans les mêmes circonstances).
  2. Le sentiment de perte de contrôle sur le comportement alimentaire pendant la crise (impression de ne pas pouvoir s’arrêter de manger ou de ne pas pouvoir maîtriser ce que l’on mange ou quelle quantité).

A cela, j’ajouterai aussi :

  • Le fait de manger en cachette.
  • Le fait de manger un nombre incalculable de calories sans ressentir la faim ni la satiété au moment des crises.

En résumé, une crise de boulimie est le fait d’avaler de grandes quantités de nourriture en un temps assez court , avec un sentiment de perte de contrôle pendant la crise.

Rappel important : Chez les personnes souffrant d’hyperphagie boulimique les crises ne pas suivies d’un comportement compensatoire tandis que chez celles souffrant de boulimie nerveuse ou mentale, elles sont toujours suivis d’un tel comportement.

Pour mieux connaître les différences et les points communs entres ces deux troubles du comportements alimentaire, je t’invite à lire mon article : quelle différence entre boulimie et hyperphagie ?

Que faire après une crise de boulimie ?

1ère étape : Accepter

La première chose à faire après une crise de boulimie est de l’accepter.

J’en conviens ce n’est pas évident.

Mais, honnêtement à quoi ça sert de ruminer sur une chose qui s’est déjà passée et que tu ne peux plus changer ?

Tu ne peux plus contrôler ni modifier le passé, mais tu peux encore contrôler ta réaction, ta manière d’agir et de penser face à cette crise qui appartient désormais au passé.

Donc au lieu de culpabiliser sur cette crise, accepte-la et passe à l’étape n° 2.

2ème étape : Ne pas chercher à compenser

Évite les vomissements, la prise de laxatifs ou de diurétiques , le jeûne etc après une crise de boulimie.

Car non seulement c’est dangereux pour ta santé mais aussi ça favorise le cercle vicieux de la boulimie.

Dans mon premier article : quelles sont les conséquences de la boulimie ? , je t’avais évoqué les complications de ce TCA sur ta santé physique et mentale selon chaque comportement compensatoire.

Pour t’en lister quelques unes, voici les effets des vomissements provoquées sur ton corps :

  • Une carence en potassium
  • Des reflux gastriques
  • Une destruction de l’email dentaire
  • Des irritations de la gorge

3ème étape : Comprendre la cause de la crise de boulimie

Demande toi ce qui a déclenché ta crise.

Est-ce l’ennui ? Une émotion négative (tristesse, peur etc.) ? La solitude ? Une pensée négative sur ton corps ? La faim ?

Comme tu peux le voir les causes sont nombreuses. N’hésite pas à toutes les écrire si besoin.

Une fois que tu l’as détecté, choisis une activité que tu pourrais faire à la place.

Par exemple : Tu es toujours triste car ton copain a rompu avec toi. Au lieu d’avaler tes émotions, tu peux appeler une amie pour lui exprimer ta tristesse ou écrire tes émotions dans un journal.

Les activités de substitution à une crise de boulimie sont aussi nombreuses. Tu peux choisir de te promener, pratiquer de l’art thérapie, prendre un bain, écouter de la musique, méditer etc.

Si tu ne parviens pas à détecter la cause de crise de tes crises de boulimie, car elles sont là en « mode automatique » ou parce qu’elles sont programmées et ancrées depuis longtemps dans ton quotidien, dans ces cas-là consulte un professionnel.

Voici une liste non exhaustive des thérapies susceptibles de t’aider :

  • La thérapie cognitive comportementale
  • La thérapie interpersonnelle
  • L’hypnose
  • La thérapie familiale

Pour connaître la liste complète, lis mon article : un traitement naturel contre la boulimie, ça existe ?

A ne surtout pas faire après une crise de boulimie

La chose à ne surtout pas faire après une crise de boulimie est la pesée.

Je te déconseille fortement de poser tes pieds sur ta balance.

Car, au lieu de te focaliser sur l’essentiel à savoir, la reprise d’une alimentation normale, tu vas de focaliser sur un poids qui n’est pas du tout significatif. Tu doutes bien qu’après une crise de boulimie, ton poids sera plus élevé compte tenu de l’excès alimentaire.

Donc évite de te peser, ça te fera plus culpabiliser qu’autre chose.

Crise de boulimie que faire le lendemain ?

Le lendemain d’une crise de boulimie, il convient de reprendre un mode alimentaire normal en faisant trois repas par jour et une ou deux collations.

Donc commence par prendre un petit-déjeuner si tu as l’habitude d’en prendre un.

Si ce n’est pas le cas ou bien que tu te sens toujours barbouillée suite à la crise faite la veille, ce n’est pas grave. Prends une collation en milieu de matinée.

Tu peux bien entendu prendre une collation après avoir pris un petit-déjeuner !

Puis, poursuis ta journée en prenant ton déjeuner et ton dîner ainsi qu’une collation si tu as un petit creux entre ces deux repas.

Comment manger après une crise de boulimie ?

Après une crise de boulimie, veille à manger suffisamment de lipides, de protéines et de glucides aux repas suivants. Se sont les macronutriments nécessaires au bon fonctionnement de ton corps.

Je t’en parle d’avantage à l’étape 2 de mon ebook 100% gratuit : « 6 étapes pour se libérer de la libérer« . Tu peux le télécharger en cliquant sur l’image ci-dessous :

Veille aussi à boire suffisamment d’eau.

Que faire après une crise de boulimie vomitive ?

Après une crise de boulimie vomitive, il convient de :

  • Rincer ta bouche. Ne te lave surtout pas les dents après les vomissements, car cela augmente l’érosion dentaire à cause du mélange dentifrice/ liquide gastrique.
  • T’hydrater. En vomissant, tu te déshydrates. Donc veille à boire beaucoup d’eau après ta crise.
  • Accepter la crise et d’en comprendre la cause comme je te l’ai expliqué plus haut.

C’est ainsi que cet article prend fin. J’espère que tous ces conseils te seront utiles.

N’ hésite pas à partager les tiens en commentaire.

A très vite !

Aïdi