Comment faire pour réussir ses études malgré la boulimie ?

Tu es boulimique ? Tu te demandes si tu peux réussir tes études malgré ton trouble alimentaire ? Ma réponse est oui. Contrairement à ce que tu pourrais imaginer les mots études et boulimie ne sont pas incompatibles.

Si tu as bien suivi ce blog, tu dois savoir que mon trouble alimentaire est apparu avant mon entrée à la fac de droit (Si ce n’est pas le cas, je t’invite à lire mon tout premier article : Comment je suis devenue boulimique?).

Je l’ai donc été pendant mes six années universitaires. En dépit de mes crises quotidiennes, j’ai obtenu tous mes diplômes, dont deux avec mention, et ce sans jamais aller au rattrapage.

Je te rassures tout de suite, je ne suis pas une surdouée. J’ai toujours été une étudiante lambda, mais j’étais plus déterminée que jamais à réussir mes études malgré la boulimie.

Avec beaucoup de détermination et de motivation, tu peux, toi aussi y arriver ;).

Pour savoir comment faire, lis la suite de cet article !

Bonne lecture :=).

5 conseils pour réussir tes études malgré la maladie

1 – Faire de tes études une de tes priorités

La réussite de tes études doit être l’un de tes objectifs à atteindre. Tu dois te donner tous les moyens pour y parvenir malgré tes crises de boulimie.

Elles ne doivent en aucun cas prendre le dessus sur tes études. JAMAIS.

Je t’invite donc à faire preuve d’assiduité, de rigueur, de régularité et de détermination.

Sois assidu en assistant à tous tes cours et travaux dirigés.

Sois rigoureux en cherchant à comprendre tes cours sur le bout des doigts. Il faut comprendre avant d’apprendre ;).

Fais preuve de régularité en travaillant le plus souvent possible.

Restes déterminé en n’abandonnant pas tes études en dépit des difficultés que tu seras amené à rencontrer .

2- Ne pas se morfondre et aller de l’avant après une crise de boulimie

En étant boulimique, les crises font malheureusement parties de ton quotidien.

Durant mes études, je n’étais suivie par aucun professionnel de santé. J’étais ainsi seule face à mes crises. Je devais les gérer comme je le pouvais. Même si je ne parvenais pas à les arrêter, j’arrivais à gérer « l’après-crise ».

Autrement dit, après chacune d’elle, je ne perdais pas mon temps à me morfondre sur ce qui s’était passé. Je me focalisais sur mon seul objectif du moment : la réussite mes études. Je me disais que la crise appartenait au passé et que je ne pouvais pas le changer. Ça ne servait donc à rien d’y penser.

Je décidais alors d’aller de l’avant, en me remettant au travail : faire mes fiches de révisions, préparer mes travaux dirigés etc.

Je te conseille de faire de même.

Bien entendu, tu peux aussi consulter un professionnel de santé afin de vaincre ton trouble du comportement alimentaire ;).

3- Étudier à la bibliothèque

Pour éviter d’être tenter par la nourriture, étudie à la bibliothèque universitaire ou municipale. C’est un bon moyen pour éviter les crises de boulimie.

Me concernant, dès que je sentais émerger mon envie incontrôlable de manger, je me pressais d’aller à la bibliothèque. Pour être honnête, certains jours, j’y parvenais, d’autres non .

Le mieux, à mon sens, est d’anticiper ta journée de travail. Par exemple, si tu sais que tu as un devoir à rendre le vendredi. Je te conseille de te rendre à la bibliothèque le lundi, le mardi et/ou le mercredi pour préparer ton devoir. Peu importe le jour que tu choisiras, évite de commencer tes travaux la veille pour le lendemain. Ca t’éviteras bien des coups de stress ^^.

4 – Ne jamais aller à un examen le ventre vide

Il est primordial que tu sois à 100 % de tes capacités le jour des examens. Outre une bonne nuit de sommeil et une bonne préparation à l’examen, tu dois faire le plein d’énergie avant tes épreuves pour être performant. Pour cela, tu dois manger avant de passer tes examens.

Il n y a rien de plus perturbant que d’avoir le ventre qui gargouille pendant une épreuve. C’est une source de déconcentration.

5 – Privilégier les sorties entre amis pour détresser

Rien de mieux que les sorties entre amis (tes compagnons de galère) pour décompresser après les cours ou des examens.

C’est également un bon moyen pour ne pas penser à la nourriture .

Enfin, je souhaite te dire que peu importe les obstacles que tu rencontreras restes positif et concentré sur ton objectif : réussir tes études.

Tu traverseras certainement des moments de doute où tu remettras tout en question, et c’est normal. Mais dans ces moments-là, ne te dévalorise jamais et garde toujours confiance en toi.

Que faire en cas d’échec ?

Il peut arriver que la boulimie prenne le pas sur tes études. En d’autres mots, tu ne parviens plus à suivre tes cours à cause de tes crises. Tout simplement, parce qu’elles puisent toute ton énergie et accaparent tout ton temps.

Dans ce cas-là, concentre-toi sur ta guérison. Elle est essentielle pour que tu puisses un jour te remettre à étudier . Une fois que tu seras guéri, tu pourras de nouveau te focaliser sur tes cours.

Aussi, garde en tête que ce n’est pas une fatalité de suspendre tes études le temps de ta guérison, dans la mesure où ce n’est qu’une période temporaire.

C’est ainsi que mon article prends fin. Si tu as des questions, n’hésite pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un email !

Je te dis à très bientôt pour un prochain article ;).

Aïdi

Partager:

2 Commentaires

  1. erotik
    novembre 12, 2020 / 11:19

    I just like the helpful information you supply to your articles. Ree Chrisse Pike

    • boulimique
      Auteur/autrice
      novembre 12, 2020 / 11:55

      Hello Ree Chrisse !
      Thank you for your comment 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *