La balance ou l’ennemie n°1 des boulimiques, comment faire pour lâcher prise ?

Source : pexels.com

Qui n’a jamais redouté de monter sur la balance ? Qui n’a jamais espéré de voir son poids à la baisse en y montant dessus ? Je croyais exagérer en indiquant dans mon titre que la balance est l’ennemie n° 1 des boulimiques. Mais plus j’y réfléchissais, plus je me disais le contraire. Donc, NON, cet instrument de torture psychologique est bel et bien ton ennemi, si tu es boulimique. Mon conseil : jette ta balance ! Crois-moi ça te fera le plus grand bien .

Pour les curieux.se, la suite est en bas.

Bonne lecture 🙂 !

La balance ou l’origine de tes crises de boulimie

En dépit des contextes familial et sociétal, le poids est l’un des facteurs des troubles du comportement alimentaire.

Lorsque j’étais boulimique, mon poids n’avait jamais trouvé grâce à mes yeux. J’en étais jamais satisfaite. Jamais . Y compris le jour où j’avais atteint mon objectif, à savoir, peser 61 kilos pour 1 m 71.

Je ne pourrai pas oublié la promesse que je m’étais faite, à ce moment-là. Je m’étais jurée que le jour où j’atteindrai mon poids idéal, j’arrêterai mes crises de boulimie . Pour tout te dire, je me suis trompée sur toute la ligne. Mes crises n’ont jamais cessé à ce moment là. Bien au contraire. Étant donné que j’avais atteint mon objectif en terme de poids, je ne voulais en aucun cas dépasser la barre des 61 kilos. Tu sais de quoi je parle, là ? Non ? Eh bien je vais te le dire : c’est la fameuse peur de grossir. Ne t’inquiète pas, je te contracterai un article dédié à ce sujet;). Cette peur s’était amplifiée. Mes crises aussi.

Par ce témoignage, je veux te montrer l’importance de te détacher de ton poids et, en conséquence de ta balance pour vaincre la boulimie.

Car, plus tu connaîtras ton poids ( sauf si tu l’acceptes, ce que j’en doute personnellement ^^. En principe, les personnes boulimiques ont dû mal à accepter le chiffre de la balance.), plus tu auras envie de le combattre. Plus le chiffre de la balance baissera, plus tu seras faussement heureux.se . Bien entendu, plus il augmentera, plus tes crises s’intensifieront. C’est le cercle vicieux de la boulimie .

Il donc temps pour toi de jeter ta balance pour sortir de cet enfer.

Source : Pexels.com

Comment faire pour ne plus se peser tous les jours ?

Cette partie va être très brève. Car, il n ‘y a pas de recettes miracles. La seule personne qui est en mesure de t’aider : C’est TOI. Toi seul.e peut décider ou non de ne plus toucher à une balance pour profiter de ces bienfaits.

Toutefois et parce que je suis sympa ^^, je peux te donner deux astuces très très simples pour ne pas céder à la tentation de te peser. Les voici :

  • Si ta balance a rendu l’âme ou si tu n’en as (ce que j’en doute, mais j’émets quand même cette hypothèse, car tout est possible), ne rachète pas de balance , tout simplement. En plus, cela te fera économiser au minimum 10 euros. ( Eh oui, expérience oblige, je connais tous les prix des pèse-personnes vendus au supermarché!)
  • Si tu en as une, mets là hors de ta vue. Encore mieux, mets là dans un endroit qui te demanderas un effort pour la prendre. Et, encore encore mieux : Jette ta balance.

Les 3 bienfaits à jeter ta balance 

  • Une charge mentale en moins

Je sais. Je radote. J’avais déjà écrit dans mon premier bilan, que le fait de ne plus me peser représentait une charge mentale en moins . Tu peux retrouver cet article ici . Mais, c’est un véritable bienfait !

On le sait tous, le fait de te peser chaque matin influence ton alimentation pour le reste de ta journée. Les malheureux kilos ou les petits grammes « en trop » deviennent ton obsession. Une seule idée de trotte alors dans la tête : les faire disparaître pour la prochaine pesée. Tu contrôles ainsi ton alimentation sans écouter les besoins de ton corps. Ce qui t’amène ensuite à faire des crises de boulimie par faim et/ou par peur de grossir etc. Bref, l’horreur de la boulimie.

Alors qu’en ne te pesant plus, toutes ses pensées obsessionnels cessent. Ton cerveau n’est plus obnubilée par ton poids et cette volonté de perdre des kilos.

Enfin, tu finis par oublier l’existence de cet instrument de torture.

  • Une écoute plus attentive de ton corps

En jetant ta balance, tu n’agis plus en fonction de lui mais en fonction de ton corps. Et, il t’en remercieras

Source : pexels.com
  • Une aide indéniable pour sortir de la boulimie

Il s’agit du dernier bienfait et pas des moindres.

Honnêtement, le fait de ne plus me peser a été comme une révélation, l’élément déclencheur à l’arrêt total, oui je dis bien total, de mes crises.

Il est vrai que pour le moment, je n’ai pas eu de rendez médicaux nécessitant de me peser. Mais le jour, où ça arrivera , je dirai à mon médecin que je suis ok pour me peser mais que je ne veux pas connaître mon poids. Qu’il le note dans son dossier médical sans me le dire. Je ne sais pas si ce sera possible. J’attends de vivre une telle expérience pour pouvoir t’en parler plus en détails ;).

C’est ainsi que mon article. J’espère qu’il te sera utile. Si tu as des questions et/ou des remarques à me faire, n’hésite surtout pas à me laisser un commentaire juste en bas ou à m’envoyer un e-mail . Je te répondrai avec grand plaisir.

D’ici là, je te dis à très bientôt pour un prochain article :).

Aïdi

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *