Comment faire pour sortir de la boulimie ?

Tu souhaites mettre un terme à tes crises ? Arrêter de gaspiller ton argent en achat compulsif de nourriture ? Cesser de perdre ton temps aux toilettes ? Bref, tu veux sortir de la boulimie ? Tu le veux vraiment, car tu rêves d’avoir ( enfin!) une vie normale et d’avoir une relation saine avec la nourriture.

Je ne peux que te comprendre. Je suis aussi passée par là. A l’approche de la trentaine, je souhaitais commencer une nouvelle vie sans crise trouble alimentaire. En osant passer à l’action, je suis parvenue à atteindre cet objectif. Aujourd’hui, je peux te garantir que je ressens tous les bienfaits que je viens de te citer.

Si tu veux la même chose, je ne peux que t’inviter à lire la suite de cet article.

Bonne lecture 😉

Oser passer à l’action pour sortir de la boulimie 

Sortir de la boulimie te demanderas de sortir de ta zone de confort.

En effet, après des années de rituels boulimiques dont il est difficile de s’en sortir seul, l’aide de professionnels de santé est nécessaire voire indispensable.

Toutefois, pour que ces derniers soient en mesure de t’aider, il faut que tu oses les contacter. Puis, de parler ouvertement de tes crises de la boulimie. Je sais que ça peut te paraître compliqué. Parce que tu devras livrer une part de ton intimité à une tierce personne. Mais, crois-moi ce n’est pas si difficile que ça en a l’air. Le plus dur est de passer à l’action. Autrement dit, de prendre conscience de ton trouble alimentaire et de contacter un médecin ou un thérapeute pour en sortir.

Effectivement, le fait de contacter un ou plusieurs professionnels marquera le début de ton combat contre la boulimie. Ce dont tu pourras en être fier :).

Afin de t’aider dans cette démarche, tu trouveras ci-dessous mes 3 conseils pour passer à l’action pour sortir de la boulimie.

1- Ne pas avoir peur du regard des autres 

Sache que tu n’as pas à craindre du regard des professionnels de santé que tu consulteras. Bien au contraire, ils sont là pour t’aider et t’écouter. Aussi, ils sont habitués à entendre les récits de personnes souffrant de troubles alimentaires. Tu n’es pas la première personne qu’ils rencontrent ni la dernière qu’ils rencontreront.

Bien que la boulimie soit souvent incomprise par ceux qui ne sont pas touchés par ce trouble alimentaire, ta famille peut être une écoute attentive dans ta démarche de guérison. Elle ne souhaite que ton bonheur. Elle saura donc t’accompagner pour traverser cette épreuve. Si ce n’est pas le cas, ne te décourage pas et dirige toi vers des forums dédiés aux troubles alimentaires ou à des associations ou bien -même m’envoyer un courriel pour qu’on en discute ensemble ;).

2- Se fixer des objectifs personnels et/ou professionnels

Cela peut-être un moteur, une source de motivation pour sortir de la boulimie. Garde en tête que tes projets aboutiront, uniquement si ton corps suit.

3- Ne pas anticiper la guérison notamment l’éventuelle prise de poids

La peur de grossir est un obstacle dans ta démarche de guérison.

Ne pense donc pas aux éventuels kilos que tu pourrais prendre en cessant tes crises de boulimie.

Je tiens à insister sur le mot « éventuels ». Car, il est plausible que tu ne prennes aucun kilos voire que tu en perdes. Il se peut aussi que tu en prennes, mais c’est OK. Cela s’explique en trois mots : le poids d’équilibre. Il s’agit du poids qui te corresponds et qui te maintient en forme. Tu n’as qu’une seule chose à faire : l’accepter ;). Je sais bien que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais promis on aborderas cette problématique dans un prochain article ;).

Trouver et consulter les professionnels qui te conviennent

Après avoir trouvé la force en toi pour passer à l’action pour sortir de la boulimie, tu dois passer à l’étape suivante qui consiste à entamer un suivi psychologique ainsi qu’un suivi nutritionnel.

En effet, un suivi psychologique est nécessaire pour te permettre de comprendre les causes de ton trouble alimentaire, et d’avoir une écoute dans les périodes difficiles.

Le suivi nutritionnel est, quant à lui, nécessaire pour rééquilibrer ton alimentation et comprendre les besoins de ton corps.

Pour ce faire, tu dois trouver et consulter les professionnels de santé qui te conviennent le mieux. C’est pourquoi, je t’invite à lire mon précédent article: sortir de la boulimie, qui consulter ?

15 conseils pour sortir de la boulimie

Afin de t’aider dans ta démarche de guérison, je t’ai listé 15 conseils pour sortir de la boulimie. Tu peux les appliquer pendant et après tes suivis psychologique et nutritionnel.

1-Partager progressivement les repas avec ta famille 

2 Ne pas se peser

Il est essentiel de mettre ta balance de côté pendant ton processus de guérison, au risque de faire une nouvelle fixette sur ton poids. Et, par conséquent de retomber dans le piège des troubles du comportement alimentaire.

3- Tenir un journal alimentaire

Écrire ce que tu manges au quotidien peut t’aider à te concilier avec l’alimentation, de te fixer des objectifs et de suivre tes progrès.

4- Apprendre à nommer tes émotions et tenir un journal émotionnel

Tenir ce journal t’aidera à maîtriser ton trouble alimentaire et à gérer tes émotions.

5- Lire des livres de développement personnel ou de psychologie positive

Il arrive parfois d’avoir des coups de mou pendant le processus de guérison. La lecture peut être un bon moyen pour te rebooster, et ainsi retrouver espoir de vaincre la boulimie.

6- Consacrer du temps aux loisirs

C’est important de consacrer du temps à tes activités favorites ou d’être à la découverte de nouvelles activités. En effet, cela te permettra de te vider la tête et de ne plus penser à la nourriture.

7- Apprendre à reconnaître les éléments déclencheurs de tes crises de boulimie 

Ces éléments déclencheurs peuvent être le stress, une semaine chargée, une peine de cœur ou un événement traumatique, etc. Reconnaître ces éléments déclencheurs va te permettre de développer des stratégies pour les maîtriser à l’avenir, et ainsi ne plus faire de crises de boulimie.

9 – Se fixer des objectifs raisonnables

Il ne faut pas que tu t’attendes à arrêter tes crises du jour au lendemain. La guérison se fait progressivement : étape par étape.

Me concernant, j’ai, d’abord, commencé par cesser mes stocks de gâteaux. Ensuite, mes crises de boulimie ont diminué petit à petit. J’en faisais 3 à 4 fois par semaine, puis 2 à 1 fois par semaine jusqu’à que je n’en fasse plus.

10- Être patient 

Arrêter les crises de boulimie demande du temps. Il varie selon les personnes. Certains vont mettre plusieurs années, tandis que d’autres mettront quelques mois. Cela ne présage rien de ta détermination à sortir de la boulimie, mais juste que nous sommes tous différents. Peu importe alors le temps que tu mettras, tu finiras par réussir. Sois donc patient ;).

11- Ne pas se comparer aux autres

La comparaison est un bon moyen pour se décourager. Car, tu auras plutôt tendance à te focaliser sur les résultats des autres que sur les tiens. Or, tu dois te comparer qu’à une seule personne : TOI.

12- Écouter son corps

Voilà l’un des défis les plus difficiles à relever pour sortir de la boulimie, car ce trouble alimentaire t’empêche d’être à l’écoute de ton corps. Or, il est essentiel que tu apprennes à repérer tes sensations de faim et de satiété.

13 – Se faire plaisir 

S’il y a bien une chose que j’ai appris durant mon processus de guérison, c’est que je pouvais manger tout ce dont j’avais envie sans pour autant prendre du poids. De plus, le plaisir empêche la frustration donc les pulsions alimentaires qui sont sources de crises de boulimie.

14- Avoir un allié dans les différentes sphères de ta vie qui est au fait de notre maladie et qui peut t’ aider dans les phases plus difficiles.

15- Ne jamais abandonner!

Peu importe les obstacles que tu seras amené à rencontrer ne baisse pas les bras et reste focaliser sur ton objectif de guérir de la boulimie.

Que faire, en cas de rechute ?

Que se soit pendant ou après la guérison, la rechute est malheureusement à envisager. En d’autres termes, il est possible que tu refasses des crises de boulimie. (Petit rappel : Selon les médecins, une personne est boulimique lorsqu’ elle a au minimum deux crises de boulimie par semaine, sur plusieurs mois). Si cela t’arrive, ne t’accable pas et crois toujours en toi ainsi qu’en tes capacités à sortir de la boulimie.

Il peut à tous nous arriver de rechuter, mais tu sais quoi ? Ce n’est pas grave ni le plus important. Car, ce qui compte c’est ta capacité à te relever après une rechute.

Pour terminer mon propos, voici quelques conseils pour t’aider en cas de rechute :

1- Comprendre les causes de ta rechute pour que ça ne se reproduise plus.

2- Ne pas culpabiliser.

3- Sois indulgent(e) avec toi-même.

4- Parles-en à ton médecin. Il est là pour t’écouter lorsque tu vis ces moments difficiles.

C’est ainsi que mon article se termine.

Si tu as des remarques ou des questions à me poser n’hésite pas à le faire en me laissant un commentaire ou en m’envoyant un email.

Je te dis à très bientôt pour un prochain article ;).

Aïdi

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *