Suis-je toujours boulimique ? Bilan des 09 mois

C’est l’heure du bilan !! Alors, alors quel est le verdict ? Suis-je toujours boulimique ? Ne le suis-je plus ?

Après quelques mois d’absence sur le blog, je souhaitais faire avec vous un petit bilan suite à ma prise en charge de la boulimie par l’hypnose. J’avais déjà raconté, dans un article, comment l’hypnose m’avait aidé à vaincre la boulimie. Tu peux le lire ou le relire en cliquant → ici . J’avais commencé mon combat contre ce trouble du comportement alimentaire, le lundi 09 mars 2020. Ça fait donc 09 mois aujourd’hui. Et, il est temps de faire le point.

Bonne lecture :).

Pour les nouveaux sur le blog, pour mieux comprendre ce bilan, je t’invite à lire mon tout premier article : « Comment je suis devenue boulimique ?« . Tu y découvriras mon histoire avec la boulimie.

Crises de boulimie

Comme tu le sais dès mes premières séances d’hypnose, la fréquence de mes crises de boulimie a diminué. Je suis passée de quatre à trois crises par semaine, puis deux, et ensuite à zéro, au bout de la troisième séance d’hypnose (soit environ 1 mois et demi).

Je vous avoue qu’il m’a été difficile de maintenir le cap de « zéro crise par semaine », surtout lorsque j’avais été arrêté mes séances d’hypnose, le 13 mai 2020. L’hypnose m’avait aidé à comprendre les causes de mes crises de boulimie et à gérer mes achats compulsifs de nourriture. Mais, il m’appartenait d’adopter un nouveau rythme de vie.

Du 13 mai 2020 au mois 31 août 2020, je me suis retrouvée seule face à moi-même. Je devais donc transformer mon quotidien  Et, c’est dur, dur de changer des habitudes de plus de 10 ans !

Pour être honnête, pendant cette période, j’ai refait deux crises de boulimie au mois d’août. Mais, je me suis appliquée à moi-même les conseils en cas de rechute que j’avais écrit dans un article précédent (pour le lire ou le relire c’est ici).

Malgré cette rechute, je suis parvenue à adopter un nouveau rythme de vie sans crise de boulimie. Par exemple, je fais du sport après le travail. Je suis passée de la douche du matin à la douche du soir. Du coup, dès que je rentre chez moi, je ne me réfugie plus dans la cuisine pour manger, mais je file à salle de bain pour prendre soin de moi.

Aujourd’hui, ça fait presque trois mois que je n’ai fait plus aucune crise de boulimie.

Alimentation

Quand j'étais boulimique, je ne parvenais pas à manger le moindre repas sans me faire vomir.  Ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Je continue mon suivi nutritionnel avec ma diététicienne spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire.

J’apprends à équilibrer mes repas afin d’apporter à mon corps tous les apports nutritifs dont il a besoin, à écouter mon corps etc.

Je vous avoue que je ne cuisine pas beaucoup ^^. Mais, je ne mange pas pour autant des plats industriels surgelés.

Lorsque j’ai la flemme de cuisiner, notamment pour mes repas de midi, lorsque je suis au travail, je mange des plats de la marque « jardin bio ». (Pour en savoir plus clique ici . Ce n’est pas un lien d’affiliation !)

Je sais que se sont des manies que je dois améliorer. Mais, c’est toujours mieux que de faire des crises ^^.

Sport

La pratique modérée d'une activité sportive après le travail m'a permis d'adopter de nouvelles habitudes et de ne plus faire de crises de boulimie à la sortie du boulot.

Avant le confinement et le couvre-feu, j’allais à la salle de sport après le travail. Il a été assez facile de me motiver à y aller, tout simplement parce que la salle se trouve à cinq minutes à pied de mon lieu de travail :). Je n’ai donc aucune excuse pour ne pas faire de sport.

Durant cette période de confinement, je suis des séances de « Cardio Hiit » sur Youtube. Je suis ces vidéos trois à quatre fois par semaine.

Je tiens surtout préciser que je n’exerce pas ces activités sportives avec excès, ni pour perdre du poids ni pour remplacer les vomissements que je faisais auparavant.

Comme tu peux t’en douter, la boulimie n’est pas nécessairement vomitive. Elle peut être non vomitive, et peut s’exprimer par d’autres comportements compensatoires comme la prise de laxatifs ou la pratique excessive du sport. Ce qui n’est pas mon cas aujourd’hui.

Mon corps et moi 

En étant plus boulimique, j'ai beaucoup moins de difficulté à regarder mon corps devant le miroir.

Aujourd’hui, je peux dire que je suis assez copine avec mon corps. J’ai fini par l’accepter en son entier. J’ai enfin arrêté de me dire que j’étais grosse devant le miroir. Et franchement, ça fait du bien au moral.

Ce qui fait encore plus de bien au moral, c’est de ne plus voir le chiffre de la balance. Oui, j’ai définitivement arrêté de me peser.

A l’heure où j’écris cet article, je suis incapable de te révéler mon poids . Tout simplement, parce que je ne le connais pas. Et, je le vis très bien :). Je me suis rendue compte que la balance représentait une vraie charge mentale.

En ne me pesant plus, je me sens plus légère. Mon cerveau n’est plus obnubilée par mes kilos, ni par la quête totalement vaine du « poids idéal ». Et, c’est génial !

Aussi, je ne mange plus en fonction de la balance mais en fonction de mon corps.

Je me focalise désormais sur des objectifs plus importants que mon poids. Même si, j’ai mis mon blog de côté ces derniers mois, son développement fait parti de mes futurs projets ;).

Vie quotidienne

Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai fait de sacrées économies, depuis que je ne suis plus boulimique.

En effet, mon budget course est passé de 350 euros par mois à 200 euros par mois soit une économie mensuelle de 150 euros !

Je tiens ensuite à dire que je me sens beaucoup moins fatiguée depuis que je ne suis plus boulimique. Je ne ressens plus ces baisses d’énergie que je ressentais auparavant, où j’avais la force de ne plus rien faire. En gros, je suis beaucoup plus en forme.

Enfin, je dirais que je n’ai plus cette sensation de perdre mon temps à manger comme je le faisais auparavant. C’est une sensation vraiment agréable, car je mets désormais mon temps à profit pour réaliser mes projets personnels.

Voilà ! C’est la fin du bilan :). Je dois encore poursuivre mes efforts pour ne plus redevenir plus boulimique. Et, aussi cuisiner plus souvent !

Si tu as des questions à me poser sur cet article ou sur un autre sujet, n’hésite pas à m’écrire en me laissant un commentaire ou m’envoyant un e-mail.

Je tenais enfin à vous remercier pour les mots doux que je reçois sur ma boîte mail. Ça me touche beaucoup. Et, Ça me fait énormément plaisir de savoir que ce blog ait pu vous être utile d’une quelconque manière que se soit. Cela me motive à le développer davantage.

Je vous embrasse et vous dit à bientôt pour un prochain article :).

Aïdi

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *