Existe t- il vraiment un traitement naturel contre la boulimie ?

Je me suis aussi posée la question. Et, j’avais fait la même chose que toi: rechercher sur Google un traitement naturel contre ce trouble du comportement alimentaire, dans l’espoir de m’en sortir une fois pour toute.

Mais, face à la multitude d’informations, je me suis perdue dans mes recherches.

C’est la raison pour laquelle, j’ai écrit cet article rien que pour toi.

Tu y trouveras la liste détaillée des traitements (naturels ou pas) contre la boulimie ainsi que mes petits conseils pour t’aider à faire un choix.

Traiter la boulimie, qu’est-ce que ça veut dire ?

Je partage à 100 % la définition donnée par Carolyn Costin, auteure et thérapeute experte dans les troubles du comportement alimentaire.

Sa définition (traduite en français) est la suivante :

Une personne ne souffre plus de TCA, lorsqu’elle est capable d’accepter son corps et qu’elle n’a plus de relation malsaine avec la nourriture ou l’exercice physique. Ainsi, elle n’a plus recours aux TCA pour se distraire ou faire face à ses problèmes.

Autrement dit, traiter la boulimie c’est :

  • Arrêter les crises de boulimie et les comportements compensatoires que se soit pour gérer ses émotions ou pour compenser un excès de nourriture
  • Retrouver un mode alimentaire normal
  • Ne plus avoir peur de grossir
  • Accepter son corps

Pour ton information, je te détaille chacun de ces points dans mon ebook gratuit. Tu peux le télécharger en cliquant sur l’image ci-dessous.

En fonction de ta situation, il conviendra aussi de traiter :

  • Les troubles psychologiques. Je t’en ai parlé dans mon article : Quelle différence entre la boulimie et l’hyperphagie ?
  • Le manque d’affirmation de soi. Il s’agit de l’incapacité à exprimer ses émotions, ses pensées et ses opinions ainsi que l’incapacité à défendre ses droits tout en respectant ceux des autres. Et, ceci de manière directe, honnête et appropriée.

Enfin, je tiens à te préciser que le traitement de la boulimie est pluridisciplinaire. Les thérapies présentées ci-après doivent donc être complétée avec un suivi nutritionnel et éventuellement d’un suivi somatique a minima.

Je vais te les présenter en quelques mots.

Qu’est-ce qu’un suivi nutritionnel ?

Un suivi nutritionnel c’est :

  • Apprendre les bases de l’alimentation comme le rôle des macronutriments, à savoir, les glucides, les lipides et les protéines
  • Apprendre à composer ses repas en toute autonomie
  • Comprendre le fonctionnement de ton métabolisme
  • Des séances menées par un.e diététicien.ne (de préférence spécialisée dans la psychologie des troubles du comportement alimentaire)
  • Apprendre à reconnaître tes sensations corporelles (faim, satiété)
  • Des séances adaptées à ton évolution.

Un suivi nutritionnel ce n’est pas :

  • Recevoir une liste de repas à préparer de façon bête et méchant
  • Des séances pour apprendre à perdre du poids.

Une petite anecdote s’impose pour que tu comprennes mieux mon dernier propos.

Quand mes crises de boulimie se sont réduites, j’ai commencé à prendre quelques kilos.

Prise de panique, j’ai demandé à ma diététicienne spécialisée dans les TCA d’avoir des séances pour maigrir. Mais, sans reprendre les kilos perdus.

Elle m’a clairement fait comprendre que c’était non. Selon elle, le plus important était que je retrouve mon poids de forme. Et, ce peu importe si cela implique deux ou trois kilos en plus sur la balance.

J’étais dégoutée. J’avais même songé à changer de diététicienne. Après tout c’était mon corps, donc mes choix.

Mais, j’ai fini par revenir à la raison.

Je me suis battue avec mon corps, pendant plus de dix ans, juste pour rester « mince ». Il était temps que je lui fiche la paix.

Bien que j’ai eu du mal au début, j’ai fini par suivre ses conseils.

J’ai petit à petit repris une alimentation équilibrée et retrouvé mon poids de forme.

Enlève toi l’idée selon laquelle un suivi nutritionnel te permettra de perdre du poids. Et, crois-moi c’est une bonne chose ;).

Qu’est-ce qu’un suivi somatique ?

Ce suivi consiste à faire un bilan pour déceler les conséquences de la boulimie sur ta santé physique et d’y remédier.

Pour connaître les effets physiques de ce TCA, je te renvoie à mon précédent article : Quelles sont les conséquences de la boulimie ?

Cela étant dit, je vais te dire quel est, selon moi, le traitement naturel efficace contre les crises de boulimie.

Mais avant, je me dois de te présenter les thérapies habituellement recommandées pour sortir de la boulimie.

Les 6 traitements de la boulimie reconnus par la science

A l’exception de la relaxation, les thérapies fondées par la science permettent un traitement global de la boulimie.

Les voici :

1 – La thérapie comportementale et cognitive dite TCC

Il s’agit de la thérapie la plus recommandée dans le traitement de la boulimie en raison de son efficacité.*

D’après les chiffres, la TTC peut réduire de 80 % le nombre de crises de boulimie et de comportements compensatoires.

Chez les personnes ayant suivi cette thérapie, la boulimie a complétement disparu dans 40 à 50% des cas.

Cette thérapie est aussi efficace pour traiter :

  • La dépression
  • Le manque d’estime de soi
  • La relation au corps
  • Les difficultés relationnelles

Elle constitue ainsi un traitement complet de la boulimie.

La TCC consiste à modifier le comportement et les pensées relatives au corps, l’alimentation et le poids entretenant le trouble du comportement alimentaire.

Il s’agit d’une thérapie brève et concrète. En d’autres mots, elle nécessite quelques mois voire années de prise en charge et une pratique des exercices comportementales destinés à restructurer les pensées.

* Fairburn CG, Jones R, Peveler RC, Hope RA, O’Connor M. Psychotherapy and Bulimia Nervosa: Longer-term Effects of Interpersonal Psychotherapy, Behavior Therapy, and Cognitive Behavior Therapy. Arch Gen Psychiatry. 1993;50(6):419–428. doi:10.1001/archpsyc.1993.01820180009001

2 – La thérapie interpersonnelle dite TIP

C’est la deuxième thérapie brève fondée par la science dont l’efficacité a été démontrée.

Cette thérapie part du postulat selon lequel la boulimie est liée à une perturbation des relations avec autrui (relations interpersonnelles).

Elle a donc pour but de faire disparaître les sources de stress interpersonnelles, et par conséquence, la boulimie.

Comme pour la TCC, la TIP constitue un traitement complet de la boulimie. Car, elle peut aussi prendre en charge d’autres troubles psychologiques.

3 – La pharmacothérapie

La pharmacothérapie soit le traitement aux médicaments (antidépresseurs et anxiolytiques) peut apporter de bons résultats dans le traitement de la boulimie.

D’après les chiffres, 16 % des personnes sous médication pendant une année voient disparaître leur trouble du comportement alimentaire.

Toutefois, la pharmacothérapie n’est pas à privilégier. Car, le taux de rechute, à l’issue de la médication est particulièrement élevé.*

* Vanderlinden J, Vaincre la boulimie, De Boeck, 2013

4 – L’autothérapie ou le traitement autonome de la boulimie

Comme son nom l’indique, l’autothérapie est le fait de se soigner soi-même.

Bien entendu, cela n’empêche pas de solliciter l’aide d’un professionnel de santé en cas de besoin.

Ici, l’autothérapie consiste à suivre attentivement un guide fondé sur la thérapie comportementale et cognitive en :

  • Suivant les étapes préconisées
  • Pratiquant chaque exercice
  • Faisant preuve de patience

Des études scientifiques ont évalué l’efficacité de l’autothérapie pour vaincre la boulimie.

Les conclusions ont été positives.

Deux de ses études* ont conclu qu’elle peut être aussi efficace qu’une thérapie comportementale et cognitive classique.

Tu peux trouver des guides d’autothérapie directement sur les sites de la Fnac ou d’Amazon dont celui du Docteur Vanderlinden  » vaincre la boulimie  » aux éditions De Boeck ou encore celui du Docteur Perroud, « Faire face à la boulimie » aux éditions Retz.

Toutefois, si au bout de 3 à 6 mois, aucune amélioration se profile à l’horizon, la consultation d’un professionnel de santé sera à envisager.

* Thiels C, Schmidt U, Treasure J, Garthe R, Troop N. Guided self-change for bulimia nervosa incorporating use of a self-care manual. Am J Psychiatry. 1998 Jul;155(7):947-53. doi: 10.1176/ajp.155.7.947. PMID: 9659862.

* Treasure J, Schmidt U, Troop N, Tiller J, Todd G, Turnbull S. Sequential treatment for bulimia nervosa incorporating a self-care manual. Br J Psychiatry. 1996 Jan;168(1):94-8. doi: 10.1192/bjp.168.1.94. PMID: 8770436.

5 – L’hospitalisation

L’hospitalisation est parfois à envisager dans le ou les cas suivants :

  • L’absence de résultats avec la TCC ou la TIP
  • Un état dépressif accompagnée ou non d’un comportement suicidaire ou dangereux (automutilations, abus d’alcool etc.)
  • Des crises de boulimie et comportements compensatoires trop fréquents
  • Un mode de vie peu favorable au changement du comportement alimentaire.

6 – La relaxation

Certaines techniques de relaxation sont reconnues par le corps médical.

Elles se sont avérées utiles dans le traitement de la boulimie en augmentant l’efficacité des thérapies comportementales et cognitives ainsi que des thérapies interpersonnelles.

En d’autres termes, la relaxation ne peut pas, à elle seule, traiter complètement ton trouble alimentaire.

Elle doit en conséquence être associée à une autre thérapie pour être efficace.

Ces techniques de relaxation sont les suivantes :

  • Le training autogène du Docteur Johannes Schultz
  • La respiration lente
  • La relaxation différentielle
traitement pour la boulimie : liste des 6 thérapies reconnues par la science
6 traitements de la boulimie reconnus par la science

Les principales thérapies de groupe

1 – Les thérapies familiales

Les thérapies familiales sont des groupes thérapeutiques.

Il en existe plusieurs types :

  • La thérapie familiales à proprement parler. Ce traitement est parfois recommandé lorsque la personne boulimique réside encore au domicile de ses parents.
  • Les groupes de parents dont le but est d’apporter du soutien aux parents d’enfants boulimiques grâce aux échanges, aux partages d’expérience etc.
  • La thérapie de couple.

Il est possible d’y recourir en tant que traitement à part entière de la boulimie ou bien en complément d’une thérapie individuelle.

Dans tout les cas, les thérapies familiales permettent de mettre le nez dans les conflits, les secrets de famille ou des événements à l’origine du trouble alimentaire.

2 – Les groupes d’entraide

Les groupes d’entraide ne sont pas des groupes thérapeutiques, à la différence des thérapies familiales.

Autrement dit, ils ne sont pas animés par un thérapeute, mais par une personne ayant guérie de la boulimie.

Néanmoins, ces groupes ont le mérite de libérer la parole et d’échanger avec des personnes qui ont souffert de la boulimie. C’est aussi un lieu d’échange de conseils et de partage d’expériences.

Des thèmes variés y sont abordés comme, l’alimentation, le corps, la confiance en soi, l’affirmation de soi etc.

Bien qu’il n y ait pas d’études scientifiques sur l’efficacité des groupes d’entraide, ils peuvent s’avérer utiles pour sortir de la boulimie, sous réserve d’y participer régulièrement.

L’hypnose : un traitement naturel contre les crises de boulimie

Attends ! Avant d’ignorer ce paragraphe, laisse moi t’expliquer pourquoi l’hypnose est un traitement naturel contre la boulimie.

Oui. Je sais bien que tu t’attendais à une présentation exhaustive des huiles essentiels ou des plantes contre ton fichu TCA.

Malheureusement, je ne suis pas parvenue à trouver d’études démontrant leur efficacité contre la boulimie.

De plus, n’ ayant jamais eu recours à ces outils, je préfère ne pas les inclure dans cet article.

Bien entendu, si un jour je découvre que l’efficacité des huiles essentiels ou des plantes contre la boulimie est démontré, je ne manquerai pas de le mettre à jour :).

Cela étant dit, passons à l’hypnose.

Pourquoi l’hypnose est un traitement naturel ?

L’état d’hypnose est avant tout un état naturel.

Oui. Tu as bien lu.

Je n’invente rien.

Il se peut que tu ais déjà été en état d’hypnose sans te rendre compte, en regardant un bon film, en conduisant etc. Bref, les exemples sont nombreux.

L’objectif de l’hypnose est de résoudre un problème, en l’occurrence les crises de boulimie, grâce à l’inconscient.

L’inconscient est une partie de soi qui comprend toutes nos ressources intérieures : compétences, expériences, apprentissages etc.

L’hypnose permet donc de réactiver toutes ses ressources pour résoudre le problème en question.

Je tiens aussi à préciser que lorsque tu es en état hypnose, tu demeures conscient de tes faits et geste. Tu en gardes le contrôle. Ce n’est pas comme les spectacles que l’on voit à la télé !

Pour en savoir plus, sur la manière dont cet outil peut t’aider à vaincre à la boulimie, je te renvoie à mon témoignage : Boulimie: Comment je m’en suis sortie après des mois d’échec. Je t’ y explique de manière assez détaillée comment l’hypnose m’a aidé à surmonter mon trouble alimentaire.

L’hypnose un traitement efficace contre les crises de boulimie ?

Des recherches scientifiques ont démontré que les personnes boulimiques étaient particulièrement réceptives à l’hypnose. Ainsi, l’hypnothérapie permettait de réduire voire d’arrêter les crises de boulimie.*

Il a aussi été démontré que l’hypnothérapie produisait des effets sur le long terme, qu’ainsi, à la fin du traitement les personnes poursuivaient les effets bénéfiques de l’hypnose sur leurs crises de boulimie et comportement compensatoire (réduction ou cessation).

Mon expérience confirme les conclusions de ces recherches.

Au bout de ma troisième séance d’hypnose, j’ai cessé mes crises de boulimie.

Et, ça va bientôt faire deux ans que je n’ en ai plus eu.

Mais, comme je te l’ai expliqué plus-haut traiter la boulimie ce n’est pas juste arrêter les crises. C’est aussi retrouver une relation saine avec la nourriture et le corps en passant par un mode alimentaire normal.

Comme tu le sais, en plus de l’hypnose, j’ai eu un suivi nutritionnel. J’ai aussi fait un travail sur moi-même pour accepter mon corps.

* Barabasz, M. (1990). Treatment of bulimia with hypnosis involving awareness and control in clients with high dissociative capacity. International Journal of Psychosomatics, 37(1-4), 53–56

traitement pour la boulimie : voici la liste des 9 thérapies à connaître
Les 9 traitements contre la boulimie

Quelques traitements supplémentaires

A côté des traitements que je viens de te présenter, il en existe d’autres susceptibles de t’aider.

Les voici :

  • La Gestalt-thérapie
  • L’art-thérapie
  • La thérapie d’affirmation de soi
  • Etc.

Comment choisir son traitement ?

Vaste question n’est-ce pas ?

Voici ce que je te recommande de faire :

  1. Prends le temps de te renseigner sur les différents traitements de la boulimie. Je t’ai fait une partie de travail en te les listant dans cet article ^^.
  2. Prends quelques minutes et pose toi la question suivante : quel serait le traitement le plus approprié à ma situation ?
  3. Pars ensuite à la recherche de ton potentiel futur thérapeute et ait un premier échange avec lui. Il est important que tu sois dans une relation de confiance où tu te sentes bien. Tu peux par exemple lui envoyer un email pour connaître sa manière de travailler. C’est ce que j’ai fait avec mon hypnothérapeute. Sa réactivité et ses réponses détaillées m’ont tout de suite mis en confiance.

Quel traitement vas tu choisir pour te libérer de la boulimie ? Dis moi tout en commentaire